8 – Demander qui c’est, ce que c’est…

BU KİM ? Qui est-ce?            BU NE ? Qu’est-ce que c’est?
Voici un document authentique: une page d’une B.D. du caricaturiste turc, Behiç AK, que je remercie pour son aimable autorisation. Je l’ai enregistrée pour que vous entendiez la prononciation des mots.

Extrait de l’album intitulé : « BEN YAPMADIM ÖĞRETMENİM ! »

Le titre de la B.D.: « Ce n’est pas moi qui l’ai fait, Maître ». « ÖĞRETMENİM » signifie mot-à-mot « mon professeur »: c’est par ces mots que les élèves s’adressent à leur professeur en Turquie.

BİRAZ KONUŞALIM !                                PARLONS UN PEU !

Tekrar ediniz.                                               (Veuillez répéter) :

           BU NE ?       Qu’est-ce que c’est ?

SORULAR CEVAPLAR (QUESTIONS) (RÉPONSES)
Bu ne ? - (Bu,*) kitap. Qu’est-ce que c’est ? - (C’est) un livre.
Bu ne ? - (Bu,) defter. - (C’est) un cahier.
Bu ne ? - (Bu,) gözlük. - (Ce sont) des lunettes.
Bu ne ? - (Bu,) balık. - (C’est) un poisson.    
Bu ne ? - (Bu,) çiçek. - (C’est) une fleur.                      
Bu ne ? - (Bu,) su. - (C’est) de l’eau.
Bu ne ? - (Bu,) çay. - (C’est) du thé.
Bu ne ? - (Bu,) şeker. - (C’est) du sucre.
Bu ne ? - (Bu,) ekmek. - (C’est) du pain.

*La virgule, facultative, se met pour faciliter la compréhension du sens de la phrase et pour lever une éventuelle ambiguïté, surtout au singulier : entre « c’est un livre » et « ce livre » qui pourraient se dire de la même manière en turc : « Bu, kitap » (C’est / ceci est un livre) et   « Bu kitap »(« Ce livre » mais signifie aussi « C’est / ceci est un livre », si on fait une petite pause après « Bu« ), la première où il y a une virgule permet de lever cette ambiguïté.

     BU    KİM ?    Qui est-ce ?

SORULAR CEVAPLAR (QUESTIONS) (RÉPONSES)
Bu kim ? - (Bu,) öğretmen. Qui est-ce ? (C’est) un (/le) professeur.
Bu kim ? - (Bu,) Türkçe öğretmeni. - (C’est)un (/le) professeur de turc.
Bu kim ? - (Bu,) Murat. (C’est) Murat.
Bu kim ? - (Bu,) Laurence. - (C’est) Laurence.

En turc, ces questions peuvent se mettre au pluriel si ce que l’on désigne est pluriel:

Bunlar ne ?    – (Bunlar,) kitap.
                          – (Bunlar,)    defter.

Qu’est-ce que c’est ? – (Ce sont) des    livres.
                                 – (Ce sont) des cahiers.

Bunlar kim ? – (Bunlar,) öğretmenler*.
                          – (Bunlar,)    arkadaşlar*.

Qui est-ce ( / Qui sont ces gens)? - (Ce sont) des /    les professeurs.
                                                  – (Ce sont) des/les ami(e)s. 

* Le suffixe du pluriel est facultatif à la 3e personne du pluriel.
Cependant, lorsqu’il n’est pas ajouté à ce que l’on appelle le prédicat, il doit s’ajouter au sujet (ici « bu« , qui devient « bunlar« ).
 Néanmoins, si l’on met le suffixe du pluriel au  prédicat (öğretmenler.), cela    permettrait l’accent sur la quantité, autrement dit sur le fait qu’il est question de plusieurs professeurs, alors qu’au singulier (öğretmen.), on mettrait l’accent plutôt sur la qualité, la profession… de ce/celui dont on parle (qu’il s’agisse d’une chose ou d’une personne).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>